alien_covenant_critique_fi

Alien: Covenant n’est pas un mauvais film, mais tente de contenter deux publics différents sans jamais vraiment y parvenir. Continuer la lecture »

doctor-strange-fi

Avec son entrée dans l’Univers Cinématique Marvel, Doctor Strange vient-il vraiment soigner l’image du studio ? Continuer la lecture »

shoes_of_the_future_FI

De celles qui se lacent toutes seules à celles pouvant servir de GPS, ces chaussures nous montrent que le futur…ce n’est pas loin d’être maintenant. Continuer la lecture »

Le court-métrage du dimanche: Deathstroke: Arkham Assassin

Deathstroke_arkham_assassin
S'inspirant du jeu « Batman: Arkham Origins », Chris et Larry White nous font découvrir l'entretien d'embauche de Deathstroke par Black Mask.
Vous aimez ? Partagez !

Avant toute chose, je dois dire que je n’ai pas vraiment apprécié le dernier né de la série des jeux Arkham, « Arkham Origins ». Je l’avais trouvé du genre « Eh les gars, profitons du passé prestigieux de la saga Arkham en sortant une préquelle avec du réchauffé du système de gameplay d’Arkham City. Muhahahahah, croyez-moi, on va se faire plein de brouzoufs… »

Ceci dit, le court-métrage que je vous présente aujourd’hui, prélude à la fameuse nuit du réveillon décrite dans « Arkham Origins », m’a bien plu. On y retrouve Black Mask, en phase de recrutement pour éliminer Batman. Devant l’incompétence de certains, la candidature de Deathstroke semble arriver à point. Black Mask lui demande alors de faire une démonstration de ses talents…sur ses propres hommes.

Attention, on y fait un usage plutôt intensif de l’effet « hémoglobine »; les âmes sensibles sont prévenues. Et n’oubliez pas d’activer les sous-titres, :-).

La mise en scène est plutôt bonne, tout comme les voix excellentes de Deathstroke et Black Mask ( tous deux doublés par le même homme, Jason Marnocha ) même si une bonne partie du budget a dû s’évaporer dans l’achat de ketchup.

Il faut dire que Chris et Larry White semblent aimer ce type d’effusions relatives à ce fort indispensable composant rouge, comme on peut le voir dans un autre de leur court-métrage, « The Hunger Gamers » ( que je trouve franchement moins bon, malgré les nombreux clins d’œil à des références vidéo-ludiques connues ).

Si des groupes comme « Going Nowhere Productions » ( ceux à l’origine de l’œuvre d’aujourd’hui ) arrivent à réaliser de petits films de cette qualité, je me dis que les grosses boîtes telles que la Warner pourraient envisager de les engager pour assurer la promotion de certains de leurs jeux.

Avoir une petite préquelle – ou même une websérie – ( moins juteuse hein ^^ ) dans le genre introduisant le nouveau vilain présenté dans Arkham Knight, ça ne vous dirait pas vous ?  À un autre dimanche pour un autre court-métrage !

Sources/Références:

 

Vous aimez ? Partagez !