alien_covenant_critique_fi

Alien: Covenant n’est pas un mauvais film, mais tente de contenter deux publics différents sans jamais vraiment y parvenir. Continuer la lecture »

doctor-strange-fi

Avec son entrée dans l’Univers Cinématique Marvel, Doctor Strange vient-il vraiment soigner l’image du studio ? Continuer la lecture »

shoes_of_the_future_FI

De celles qui se lacent toutes seules à celles pouvant servir de GPS, ces chaussures nous montrent que le futur…ce n’est pas loin d’être maintenant. Continuer la lecture »

Guillermo Del Toro sur pourquoi Hellboy 3 ne se fera surement pas

No_Hellboy_3
Le réalisateur des deux premiers Hellboy et Ron Perlman sont prêts à continuer l'aventure, mais pour la mettre en production, c'est une autre histoire...
Vous aimez ? Partagez !

Guillermo Del Toro nous aura très certainement enthousiasmés avec l’annonce du prolongement de la saga Pacific Rim. Il y en a cependant une autre pour laquelle il n’a toujours pas vraiment donné de nouvelles: Hellboy. Commencée en 2004 avec le film du même nom, plutôt moyen à mon goût, elle comptera en 2008 « Hellboy 2: Les légions d’or maudites », bien meilleur.

La fin de ce dernier laissait sans équivoque entrevoir une suite, devant très probablement constituer le final de la franchise. Et bien Del Toro risque de désappointer certains fans, puisqu’il a récemment annoncé lors d’un Reddit AMA ( « Ask Me Anything », « Demandez-moi ce que vous voulez » ) qu’il y a finalement peu de chances qu’elle voit le jour, Universal Pictures s’avérant très frileux à ce propos.

La malédiction des légions d'or se serait-elle abattue sur la saga ?
La malédiction des légions d'or se serait-elle abattue sur la saga ?

Les deux premiers films avaient été plutôt bien accueillis par la critique comme par les fans. Cependant, même s'ils ne sont pas devenus des « bombes » au box office mondial, ils n'avaient pas non plus explosé le compteur...

Mike Mignola, créateur de la B.D Hellboy ( à gauche ) et Ron Perlman qui l'incarne.
Mike Mignola, créateur de la B.D Hellboy ( à gauche ) et Ron Perlman qui l'incarne.

Ron Perlman ( à droite ) a récemment dit continuer la bataille pour qu'un troisième volet soit approuvé. Quant à Mike Mignola, une personne proche du studio lui a affirmé que la suite ne serait sans doute jamais mise en route...Dur.

Pourquoi cette frilosité ? Hellboy premier du nom avait bénéficié d’un budget de 66 Millions de dollars US et en avait rapporté 99. Quant au second opus, ce fut 85 millions injectés dans la production pour 160 millions de recettes. Les deux films ont été bénéficiaires, certes, mais….il faut comprendre que c’est un peu moins simple que des revenus dépassant des coûts de mise en œuvre…

En effet, à ces derniers, il faut rajouter l’argent placé dans la publicité et la promotion qui peut atteindre au moins 50% du budget déjà utilisé pour produire le long-métrage, pourcentage qui peut encore grimper selon son calibre. Sachant qu’un studio ne récupère qu’entre 40 et 60% des recettes produites au box-office ( le reste allant aux cinémas ), ce studio doit s’assurer que le film sous son égide fasse au moins le double de son budget production+promotion s’il désire récupérer son investissement…

« Mais je vais leur en mettre moi, du budget... »
« Mais je vais leur en mettre moi, du budget... »

Si un Hellboy 3 devait voir le jour, son budget de production serait bien entendu plus élevé que ceux des deux premiers, dont les performances, pourtant correctes, n'ont pas été assez convaincantes aux yeux d'Universal.

HellBoy 2 a ramené 44 millions rien que sur la vente de DVD.
HellBoy 2 a ramené 44 millions rien que sur la vente de DVD.

En plus des recettes au box office, il faut compter celles générées par la télévision et la vente de DVD/Blu-Ray. Un « coussin » qui amortit de moins en moins, surtout avec la popularité grandissante de sites tels que Netflix.

Del Toro explique sur le sujet:

[Traduit de l’anglais]

C’est une question que je me pose moi-même très souvent, mais nous sommes passés par quasiment chaque studio et avons demandé du financement, et ils ne sont pas intéressés. […]. Malheureusement de nos jours, d’un point de vue affaires, tous les studios savent que vous ne disposez pas de ce filet de sécurité du DVD et de la vidéo, de ce fait ils perçoivent le projet comme dangereux.

D’un point de vue créatif, j’aimerais le faire. D’un point de vue créatif. Mais il a été prouvé quasiment impossible à financer. Non pas de MON côté, mais du côté du studio. Si j’étais multimillionnaire, je l’aurais financé moi-même, mais je dépense tout mon argent sur des monstres en caoutchouc.

Ce qui est vraiment dommage lorsqu’on a une idée de ce qui aurait pu constituer la substance de ce plus qu’hypothétique opus:

[Traduit de l’anglais]

[…], sa destinée inévitable [celle de Hellboy], est de devenir la bête de l’apocalypse, et d’avoir lui et Liz  faire face à cette sorte de, cette part de sa nature, et il doit le faire, de façon à être capable ironiquement de vaincre l’ennemi auquel il doit faire face dans le troisième film.

Il doit devenir la bête de l’apocalypse pour être en mesure de défendre l’humanité, mais en même temps, il devient un être bien plus sombre. C’est une fin très intéressante à la saga, mais je ne pense pas que ça arrivera.

Comme précédemment souligné, j’avais trouvé le premier opus de la franchise sympathique mais moyen, surtout au niveau de la mise en scène et des répliques, défauts que Del Toro avait su corriger avec la suite. Nul doute que si les fonds lui avaient été accordés, il aurait pu faire un excellent film, voire un incontournable, étant donnée sa maîtrise des univers empreints d’une certaine noirceur fantastique et gothique.

Hellboy rejoint donc le triste rang des franchises cinématographiques qui ne connaitront très probablement jamais de fin, à l’instar de « John Carter » ou encore de « Eragon ». Fort heureusement, on peut toujours se rabattre sur la B.D, dont le tome 1 de la nouvelle série intitulée « Hellboy en enfer » est paru chez Delcourt en Avril…

Sources/Références:

Vous aimez ? Partagez !