alien_covenant_critique_fi

Alien: Covenant n’est pas un mauvais film, mais tente de contenter deux publics différents sans jamais vraiment y parvenir. Continuer la lecture »

doctor-strange-fi

Avec son entrée dans l’Univers Cinématique Marvel, Doctor Strange vient-il vraiment soigner l’image du studio ? Continuer la lecture »

shoes_of_the_future_FI

De celles qui se lacent toutes seules à celles pouvant servir de GPS, ces chaussures nous montrent que le futur…ce n’est pas loin d’être maintenant. Continuer la lecture »

Spritz ou comment lire 50 000 mots en moins d’une heure !

reading_fast_fi
Vous rêviez d'avoir le super-pouvoir de lire le dernier roman à la mode en quelques clignements de paupières ? Le concept de Spritz risque de vous plaire...
Vous aimez ? Partagez !

Alors que la majorité de mes amis sont passés à l’ère du smart-phone, j’ai, moi, gaillardement décidé de faire de la résistance. Oui, j’utilise encore ce qu’on pourrait appeler un « dumb-phone ». Pourquoi ? Simplement parce qu’avec ce cher appareil, j’ai toutes les applications dont un geek « de base » pourrait rêver: appeler, recevoir des appels et enfin, envoyer des sms.

En réalité, je n’avais pas encore trouvé au moins une application qui me ferait sauter le pas. Et bien je crois qu’avec Spritz, c’est fait. Qu’est ce que Spritz ? Une évolution de notre mode de lecture ? Une révolution ? Si ce n’est pas le cas, on pourrait le croire…Spritz permet d’optimiser notre vitesse de lecture en la faisant passer de 220 mots par minute ( mpm ) en moyenne au double voire au triple.

Comment ? Et bien tout simplement en nous débarrassant des mouvements qu’il nous faut effectuer pour lire: ceux que font nos yeux pour aller d’un mot à un autre, puis d’une ligne à une autre.

Un spritz à 250 mpm. Et les plus chevronné(e)s pourront aller jusqu'à 1000mpm...
Un spritz à 250 mpm. Et les plus chevronné(e)s pourront aller jusqu'à 1000mpm...

Voici à quoi ressemble Spritz, qui n'est pas fournie directement sur les différents « stores ». Vous devez en effet télécharger des applications qui l'intègrent, telles que Quickipedia ( moins d'un euro ) ou encore Rapid Reader ( moins de 3€ ).

Un peu comme une impression de se sentir comme Néo ?
Un peu comme une impression de se sentir comme Néo ?

Tout comme ce cher Néo pour contrôler la matrice, il va falloir passer par la case entraînement avant de pouvoir utiliser tout le potentiel de Spritz. Un des conseils de lecture des concepteurs eux-mêmes: rester détendu.

La première fois que l’on goûte à Spritz, on ne peut s’empêcher d’avoir un effet « wow ! », surtout lorsqu’on se met à penser à la quantité d’informations que l’on pourrait « ingurgiter » par cette méthode. Le mot « Spritz » pourrait d’ailleurs se traduire par « flux fulgurant » ( je me demande si la boisson italienne portant le même nom produit un effet équivalent sur la langue ^^ ), auquel on ajouterait ici la notion d’information.

Comme tout concept génial, celui de Spritz est d’abord simple: faire défiler devant nos yeux des mots à une vitesse plus ou moins élevée. Bien entendu, l’application ne se contente pas de nous balancer sauvagement un diaporama rapide d’éléments textuels. Vous l’aurez remarqué, la lettre rouge que l’on peut apercevoir sur l’image animée ci-dessus constitue ce que l’on nomme l’ORP ( Optimal Recognition Point – Point de Reconnaissance Optimal ).

Cette fameuse lettre, située généralement immédiatement à la gauche du centre d’un mot, est la plus importante de ce dernier. C’est en effet grâce à elle que notre cerveau traite ledit mot ( en d’autres termes, le reconnaît pour ensuite tenter de le comprendre ). Spritz place ainsi toujours l’ORP directement dans notre champ de vision naturel, nous permettant non seulement d’optimiser le processus de traitement, mais aussi de soulager nos yeux des fameuses saccades qu’ils effectuent lors d’une lecture anodine

Une représentation simplifiée de l'algorithme RSVP.
Une représentation simplifiée de l'algorithme RSVP.

L'autre technologie sur laquelle se base Spritz se nomme RSVP ( Rapid Serial Visual Presentation - Présentation d'Objets Visuels Successifs à Vitesse élevée ). Elle n'est pourtant pas toute jeune, son premier concept datant des années 70.

Serait-ce la prochaine étape de nos méthodes d'apprentissage ?
Serait-ce la prochaine étape de nos méthodes d'apprentissage ?

Si apprendre a toujours été préoccupant pour nous, apprendre vite peut l'être encore plus. Spritz permet de lire plus vite donc de potentiellement apprendre plus vite, mais ne règle pas le souci de notre vitesse de compréhension...

Avec de l’entraînement et à 1000 mpm, on pourrait ainsi finir des livres tels que « La Stratégie Ender », qui fait exactement 100 798 mots, en moins de deux heures. Si l’idée de Spritz est alléchante, l’application créée par Frank Waldman et son équipe a déjà ses détracteurs.

Pour certains, ce mode de lecture demanderait une forte habilité à se concentrer. En effet, on perdra automatiquement de l’information si l’on éloigne ne serait-ce qu’une seconde les yeux de l’écran lors de la lecture. Pour d’autres, on lirait plus vite, mais notre capacité de compréhension ne suivrait pas pour autant. Sachant qu’un texte peut en effet porter en plus de son sens direct une ou plusieurs interprétations sous-jacentes, cet argument pourrait bien avoir du poids

Cependant, nous sommes encore bien loin de connaître les limites réelles de notre cher cerveau, qui, comme on le sait, peut accomplir des choses extraordinaires même lorsqu’il subit des dommages parfois irréversibles. Et on peut toujours mettre en pause et revenir en arrière pour relire une partie mal interprétée ou mal comprise, ce que l’on fait déjà lorsqu’on lit normalement.

Quoiqu’il en soit, je pense que Spritz fait partie des applications qui commencent à rendre vraiment intéressante la technologie mobile, surtout pour les appareils à petit écran comme les « smart-watches » ou encore la « Google Glass ». Alors, ça vous dirait, vous, de vous faire des spritz des articles si alléchants de Rednetwork ^^ ?

Sources/Références:

Vous aimez ? Partagez !