alien_covenant_critique_fi

Alien: Covenant n’est pas un mauvais film, mais tente de contenter deux publics différents sans jamais vraiment y parvenir. Continuer la lecture »

doctor-strange-fi

Avec son entrée dans l’Univers Cinématique Marvel, Doctor Strange vient-il vraiment soigner l’image du studio ? Continuer la lecture »

shoes_of_the_future_FI

De celles qui se lacent toutes seules à celles pouvant servir de GPS, ces chaussures nous montrent que le futur…ce n’est pas loin d’être maintenant. Continuer la lecture »

Le court-métrage du dimanche: Predator: Dark Ages

Predator_Dark_Ages_short_movie_FI
Après les jungles des temps modernes, Predator: Dark Ages nous donne un aperçu réussi de ce que pourrait être la chasse Yautja au moyen âge.
Vous aimez ? Partagez !

Les Aliens et les Predators reviendront bientôt au cinéma réclamer leur morceau de chair fraîche humaine. Les premiers le feront dans « Prometheus: Le couvent », dirigé par Ridley Scott et prévu pour le 18 octobre 2017 ( et uniquement dans celui-ci, vu que le film Alien de Neil Blomkamp est en stand-by indéfini ). Les seconds aiguiseront leurs lames un peu plus longtemps, jusqu’en 2018, dans un Predator réalisé par Shane Black et qui n’a pas encore de titre défini.

Aux dernières nouvelles, ce bon vieux Shwarzy devrait rencontrer Shane Black pour un déjeuner ( si ce n’est déjà fait ), et, vu les circonstances, on devine bien que ce n’est pas pour parler que du bon vieux temps ( Black et Schwarzenegger ayant tous les deux joué dans le premier de la saga ). On pourrait donc avoir l’agréable surprise de revoir le personnage de Dutch, ce qui est plutôt logique, le nouveau Predator en préparation se voulant une suite directe de celui sorti en 1987.

En attendant, histoire de prendre notre mal en patience, on peut se tourner vers le court-métrage Predator: Dark Ages, qui nous propose de suivre les aventures d’un Predator au temps des templiers…

« Bon les gars, je crois que le barbecue de ce soir est assuré ! »

Dans Predator: Dark Ages, un groupe de templiers est envoyé sur les traces d’un mystérieux « démon ». Dans leur périple, Ils vont devoir accepter une aide aussi atypique que malvenue à leurs yeux: celle d’un sarrasin.

Comme à son habitude, le Predator aime bien les surprises qui passent par derrière...

Predator: Dark Ages pourrait passer pour une préquelle: on a le plaisir de retrouver tout ce qui entoure la mythologie « prédatorienne » même si l'on pourrait regretter le manque de prise de risques par rapport à celle-ci...

Pour un court-métrage du genre, on est agréablement surpris: les moyens ont été mis et on est plutôt content que l’équipe ait utilisé à bon escient les fonds provenant d’une campagne Kickstarter. Le contexte de l’époque est bien retranscrit, le jeu des acteurs est plus que correct et l’atmosphère est assez tendue pour arriver à tenir en haleine jusqu’au bout. Quant à la musique, elle suit très justement le rythme du film et on a le plaisir de réentendre les fameuses notes qui constituent le thème principal des opus de la saga.

On pourrait rechigner sur le fait qu’il n’y a rien de bien original à part le fait de nous ramener quelques siècles en arrière ( Oui, ici aussi on suit exactement la même trame habituelle que pour les trois précédents films: découverte des méfaits du Predator -> chasse -> combat final ) et que les effets spéciaux soient un tantinet en retrait. On ne pourra cependant pas s’empêcher de saluer la performance réalisée, surtout au niveau des scènes d’action, et de penser qu’un Predator « moyenâgeux » sur grand écran, ça rendrait plutôt bien.

Bon, je vous ai assez fait attendre ^_^; voici le court-métrage en question et n’oubliez pas d’activer les sous-titres ;-p :

Ce petit film a été réalisé par James Bushe, à qui l’on doit aussi « Blackout » sorti en 2012. Dans tous les cas, j‘espère que vous avez apprécié autant que moi ! À un autre dimanche pour un autre court-métrage !

Vous aimez ? Partagez !