alien_covenant_critique_fi

Alien: Covenant n’est pas un mauvais film, mais tente de contenter deux publics différents sans jamais vraiment y parvenir. Continuer la lecture »

doctor-strange-fi

Avec son entrée dans l’Univers Cinématique Marvel, Doctor Strange vient-il vraiment soigner l’image du studio ? Continuer la lecture »

shoes_of_the_future_FI

De celles qui se lacent toutes seules à celles pouvant servir de GPS, ces chaussures nous montrent que le futur…ce n’est pas loin d’être maintenant. Continuer la lecture »

Le Rocketbook Everlast: le calepin réutilisable ET connecté

rocketbook_fi
Prêt pour le "cloud", on peut réécrire dessus à volonté. Le "Rocketbook Everlast" est-il le premier vrai bloc-notes écologique ?
Vous aimez ? Partagez !

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai toujours ce sentiment bizarre quand je me mets à utiliser des calepins. Le simple fait de savoir qu’ils disposent d’un nombre limité de pages, qu’écrire sur l’une d’entre elles la rend inutilisable ( ou qu’elle risque de finir dans la poubelle d’une façon ou d’une autre ) et qu’ils prendront de la place dans la bibliothèque une fois finis ( sans que j’ai forcément l’envie de les rouvrir un jour ) me file une impression violemment sauvage de gâchis.

Visiblement, les fondateurs de Rocketbook, Joe Lemay et Jake Epstein, ont dû eux aussi ressentir la même chose et se sont dits qu’il est grand temps de faire évoluer notre manière de les utiliser ( archaïque et peu écologique, ne le cachons pas ). Résultat: Le Rocketbook Everlast, un calepin que l’on peut employer de la même façon que ses traditionnels ancêtres, mais réutilisable à l’infini ! Et comme si ce n’était pas suffisant, il est orienté « cloud », sans intégrer la moindre technologie couteuse additionnelle !

D'après Rocketbook, on a les mêmes sensations d'écriture qu'avec un calepin conventionnel.

L'Everlast est doté de pages faites d'un mélange synthétique, ce qui le rend résistantes à l'eau. Et nul besoin d'un stylo spécial pour écrire, ceux qui sont effaçables ( genre Frixion ) suffiront amplement.

Le Wave reste « Cloud ready » aussi, mais n'est pas réutilisable à volonté.

Rockebook n'en est pas à son premier coup d'essai. Le Wave est lui aussi recyclable ( une vingtaine de fois ) et si vous désirez en effacer le contenu, il suffit de le mettre dans...un four à micro-ondes. Miam ! ^_^

Pour supprimer le contenu d’une page, rien de plus facile: Il suffit de la nettoyer avec un tissu préalablement mouillé. Et le plus sympathique est à venir: l’application « Rocket app ». Elle permet de conserver ses notes en les scannant depuis un smartphone, puis de les envoyer dans le service de stockage « cloud » préalablement configuré qui nous convient; implication directe: on est plus limité par l’ordre des pages et on peut réorganiser numériquement celles-ci comme on le désire !

Le Rocketbook Everlast: un calepin réutilisable ET connecté: le principe de fonctionnement de l'application Rocketbook

Le principe est simple: on coche le signe adéquat sur la page, l’application RocketBook la scanne, choisit automatiquement le stockage cloud correspondant et envoie le contenu vers. N’est-elle pas belle, la vie numérique ? ^_^

Cependant, je pense qu’il manque encore une ( petite ? ) étape pour faire de l’Everlast et de l’application qui l’accompagne des outils ultimes pour geek ( et un peu pour tout le monde d’ailleurs, 😉 ): la reconnaissance ( correcte ) de l’écriture manuscrite et/ou de signes particuliers ( autres que ceux déjà présents sur les pages et que l’utilisateur pourrait créer ), donnant la possibilité de faire de la recherche aléatoire ( voire du sous-classement automatique ) dans les documents scannés. Du travail futur pour les intelligences artificielles ? ^_^

En attendant, la campagne Kickstarter lancé par Rocketbook pour l’Everlast depuis le mois de novembre a déjà dépassé de plus de trente fois le financement initial demandé. Cela ne m’étonne absolument pas qu’un tel produit soit si populaire, vu ce qu’il offre: la possibilité de pouvoir réfléchir sans changer ses habitudes en notant de manière classique sur un médium qui se veut recyclable, tout en pouvant utiliser la puissance du monde connecté qui permet de conserver efficacement ces réflexions.

L’Everlast ne coûtera pas plus de 34 $US à sa sortie, qui devrait se faire en avril 2017. Il y a donc très peu de raisons valables de ne pas en avoir un ( sinon aucune ), et je vais d’ailleurs de ce pas commander le mien ^_^. Le Rocketbook Everlast est-il l’un des premiers pas vers ce qui nous permettra de réduire nos consommations forestières ? Même si je ne suis pas du genre « super-écologue », je l’espère…

Sources/Références:

Vous aimez ? Partagez !