alien_covenant_critique_fi

Alien: Covenant n’est pas un mauvais film, mais tente de contenter deux publics différents sans jamais vraiment y parvenir. Continuer la lecture »

doctor-strange-fi

Avec son entrée dans l’Univers Cinématique Marvel, Doctor Strange vient-il vraiment soigner l’image du studio ? Continuer la lecture »

shoes_of_the_future_FI

De celles qui se lacent toutes seules à celles pouvant servir de GPS, ces chaussures nous montrent que le futur…ce n’est pas loin d’être maintenant. Continuer la lecture »

Resident Evil: Revelations PC

Jeu: Resident Evil: Revelations
En provenance direct de la 3DS, ce Resident Evil se révèle-t-il être à la hauteur de nos attentes sur PC ?
Vous aimez ? Partagez !

T-Abyss pour Totalement Abyssale ?

Chris Redfield et Jessica Sherawat, membres du BSAA ( Bioterrorism Security Assessment Alliance – Alliance pour l’Évaluation des Risques liés au Bio-terrorisme ), sont portés disparus. Leur dernière position connue ? En mer, sur un navire de plaisance baptisé le « Queen Zenobia ».

Dans le but de clarifier la situation, l’actuel directeur de l’ONG Clive R. O’Brian décide d’y envoyer Jill Valentine et Parker Luciani. Sur place, les deux agents découvrent qu’ils sont tombés dans un piège organisé par l’organisation terroriste dénommée « Veltro », et que cette dernière a répandu un virus d’un nouveau genre sur le Zenobia, le « T-Abyss »

De la 3DS vers la HD: un portage qui se révèle plutôt réussi

Graphiquement, le passage de Revelations vers nos machines HD semble avoir été bien mieux géré que celui de Resident Evil 6. La modélisation impeccable des personnages est combinée à des effets de lumière sublimes, et la plupart des textures font honneur à nos cartes graphiques. Oui, vous avez bien lu: « la plupart ».

Car certaines d’entre-elles n’ont pas été retravaillées et ramènent inexorablement à l’ère des consoles contemporaines à la PS2. Mais vu la qualité générale et le soin qui semblent avoir été apportés au titre, ces petits « oublis » sont aisément pardonnables.

Techniquement presque irréprochable

L’optimisation de RE: Revelations semble aussi avoir été une priorité pour Capcom. C’est fluide, en 720p avec tous les détails graphiques poussés au maximum ( Le contraire aurait été dur à avaler pour un titre se disant être issu de la 3DS ).

Cependant, le soft souffre de micro-ralentissements lors de certaines transitions ( ouverture de portes, chargements dans les ascenseurs,… ).Et bien qu’ils ne soient pas fréquents, ils peuvent intervenir en pleine action et s’avérer gênants lors de certaines phases délicates. Espérons que cela soit corrigé dans un futur patch…

On pourra regretter l'absence d'ajustement pour le FOV.
On pourra regretter l'absence d'ajustement pour le FOV.

Le soft propose le minimum d'options graphiques qu'il faut pour adapter le titre à nos machines. On peut régler le niveau d'anticrénelage , le flou cinétique, la qualité des ombres ainsi que celle des textures.

Les loups sont paradoxalement les ennemis les moins dangereux que l'on aura l'occasion de croiser.
Les loups sont paradoxalement les ennemis les moins dangereux que l'on aura l'occasion de croiser.

L'intelligence Artificielle mise sur la quantité plutôt que sur la qualité. De ce fait, le jeu pallie au manque de jugeote des ennemis en les rendant soit beaucoup plus résistants, soit drastiquement plus nombreux.

Le gameplay, une révélation ?

C’est sans doute le point fort de cet opus. Les personnages répondent au doigt et à l’œil et on sent que les commandes ont été pensées pour mettre le joueur à l’aise, tant elles sont accessibles et intuitives. L’aspect recherche/exploration/énigme revient ( enfin ! ) au centre de la jouabilité, épaulé par la dose d’action qu’il faut.

Bref, Revelations efface avec brio les mauvaises surprises du sixième épisode ( surtout au niveau des QTE ) tout en apportant son lot d’idées originales et en conservant celles qui avaient fait le succès de la série.

Court…mais pensé pour durer

Si vous êtes du genre hardcore gamer, le soft ne tiendra pas plus de 8 heures dans vos mains expertes ( une dizaine si vous prenez votre temps ). Cela peut sembler peu mais Capcom a heureusement réfléchi son titre pour être revisité. Apprendre à maîtriser les meilleures tactiques anti-zombies, trouver toutes les armes ainsi que leurs améliorations, finir le très bien nommé mode « Enfer »….

Tout ceci vous donnera envie de parcourir au moins une fois encore Revelations. Le mode « Commando », pendant du jeu du mode « Mercenaires » de la série, a lui aussi été ( très bien ) conçu et devrait offrir au minimum le triple de la durée de vie du mode solo.

Le mode « Commando » est très fun à jouer et rallonge énormément la durée de vie de Revelations.
Le mode « Commando » est très fun à jouer et rallonge énormément la durée de vie de Revelations.

Le mode « commando » a été pensé façon RPG, où l'on vous fait gagner de l'expérience à chaque victoire. C'est aussi le mode qui permet de débloquer le plus de bonus ( costumes et armement ).

Préparez-vous à accueillir Miss Hunk, une version sans pantalon de Hunk...Mouais.
Préparez-vous à accueillir Miss Hunk, une version sans pantalon de Hunk...Mouais.

Les DLC ? Ils seront seulement cosmétiques avec l'ajout de nouveaux costumes et de nouvelles armes. Vu la quantité conséquente de ce qu'on doit déjà débloquer dans le jeu original, leur intérêt semble plutôt limité.

Un rendu sonore en demi-teinte

Musicalement parlant, les sonorités que l’on peut entendre dans le jeu ne cassent pas trois pattes à un canard. Si elles peuvent inciter au calme et à la prudence, elles ne jouent clairement pas dans le côté grandiose du registre. Il faudra attendre le moment précédent l’affrontement final pour enfin entendre un morceau qui se démarque de la banalité générale du titre.

Quant à la localisation, elle est entièrement en français et, chose rare dans un logiciel du genre, on pourra choisir la langue affichée ainsi que celle des voix !

Verdict

En résumé Notes
Scénario Scénario
2
Ambiance
2,5
Personnages
2,5
arrow_right 7/15
Graphismes Modélisation
5
Textures
4
Dir. artistique
4
arrow_right 13/15
Technique Optimisation
4
Clipping
5
Gest. des bugs
4
arrow_right 13/15
Gameplay Maniabilité
5
Jouabilité
4
Level Design
4
arrow_right 13/15
Temps de jeu Durée de Vie
3
Rejouabilité
5
Extensions
2,5
arrow_right 10,5/15
Son Bruitage
4
Voix
4
Musique
3,5
arrow_right 11,5/15 arrow_bottom

Bien meilleur que Resident Evil 6, Revelations dispose d'un excellent gameplay. Cependant, l'histoire aux fraises, la bande son terne et des fautes de goût au niveau du design ne permettent pas d'en profiter pleinement.

68/90

15,1/20
Vous aimez ? Partagez !